L'aura et ses couleurs

Brigitte du Castel : Touch-Light thérapie Énergétique - Lecture de l'AURA - Formations

Les Suspensions post mortem

Suspension : vue d'artiste par Jacques CarpentierLa suspension est un état intermédiaire "d'existence" plus ou moins transitoire selon un temps humain, qui se produit après le décès et empêche le "Cylindre" du disparu (tout au moins une partie de son contenu) de rejoindre le Continuum.

Dans ma terminologie vibratoire le Cylindre pourrait à peu près correspondre à ce que l'on appelle l'Âme et le Continuum à l'idée de "l'au-delà".

Suspensions post-mortem : ce que je vois !

Le Cylindre vital  (Notre âme ?) après la mort, reste fréquemment, dans un état intermédiaire d'existence : il n'est plus dans l'AURA du corps mais il n'est pas encore dans le Continuum. Cet état suspensif n'est pas à l'initiative du décédé. Ce n'est pas non plus une punition divine ou une nécessité d'expiation moralisatrice : c'est parce que quelque chose ou quelqu'un(s) retient, au niveau terrestre humain, la personne disparue.

Lorsqu'il est bloqué dans cet état intermédiaire, le Cylindre vital utilise (plus ou moins épisodiquement) une partie de l'Énergie vitale de son "référant terrestre vivant " pour établir une sorte de communication sensorielle ou mentale...
Peut-être pour demander à son correspondant de lâcher prise ?
Cet état de chose dure aussi longtemps que les attaches resteront activées.

 Passeur d'âmes : un vrai  métier d'énergéticien !

Pour se libérer d'une suspension : il faut libérer la suspension. Tout est dit.
La présence d'une suspension post mortem, est un motif de consultation assez fréquent, qui relève de la Touch Light thérapie®.
Envoyer de l'Énergie vers
l'Âme du disparu ne sert à rien... bien au contraire : cet apport énergétique effectué par un tiers, renforce sa présence.
Pour se libérer d'une suspension, il faut effectuer un travail énergétique beaucoup plus construit.

 Retour sur le monde de l'Astral